Depuis mars 2017, Noé Ponceblanc a signé son bail et devient ainsi le nouvel arboriculteur d'Echausse pour  poursuivre le travail sur le verger et développer aussi une activité complémentaire de  maraichage.

Les 3 ha de terres complémentaires entre la ferme et la route achetés par Terre de Liens en 2016  sont pour l'instant cultivés en blé pour la ferme voisine Terre de Liens de Thuronis et le pain d'Alexandra et Didier.

Les nouvelles pourraient donc être excellentes mais un bémol est venu se glisser dans le tableau : le verger a été durement touché par le gel mi avril et une bonne partie de la récolte de l'année est compromise.
Comme d'autres fermes, de petite taille notamment, Echausse est durement fragilisée par les épisodes climatiques qui se succèdent ce qui doit nous amener, en tant que citoyens, à être encore plus attentifs et concernés par la situation des paysans de nos territoires.


Acquisition citoyenne de 3ha à Echausse pour les céréales de la ferme de Thuronis (Alaigne - 11) MERCI !

 

C'est officiel, grâce à la mobilisation et l'épargne citoyenne, l'acquisition des 3ha est actée. Les terres ont été semées en blé (bio bien sur ! ) par Alexandra et Didier, les paysans boulangers de Thuronis.



La ferme d’Echausse (11)

 Dans la haute vallée de l’Aude, aux portes de Limoux, pays viticole où les cultures vivrières ont presque toutes été abandonnées depuis plus d’un siècle, Terre de Liens a soutenu l’installation de deux paysans producteurs de fruits et légumes.

Terre de Liens est propriétaire de 7 ha terres agricoles et de deux bâtiments agricoles. La ferme comporte des bâtiments d'habitation gérés par une SCI (Société Civile Immobilière).

 

En 2016 : une année de transmission

La ferme d'Echausse est emblématique des transmissions précoces que nous devons gérer sur les fermes Terre de Liens : comment garantir la vocation agricole des terres et la transmission de l'activité agricole lorsque, pour des raisons personnelles ou professionnelles les paysans locataires souhaitent arrêter leur activité ?

 

Suite au départ du maraicher en 2014 et à la volonté, à partir de 2015  de l'arboriculteur restant de transmettre son verger pour se consacrer pleinement à son activité d'ingénieur forestier, nous avons mis en place un processus collectif et citoyens de recherche de candidats. Ce travail a permis, avec le cédant et nos partenaires du réseau Inpact (Adear, Civam...), de remettre à plat les possibilités de projet agricole sur la ferme et les conditions de transmission:
- comment transmettre un verger en plein production ?

- quelle solution de logement pour les futurs agriculteurs ?

- comment augmenter les surfaces cultivables pour les candidats en défrichant des parcelles de peupliers ?

 

Nous avons appris progressivement, collectivement.... et les résultats sont aujourd'hui au rendez vous : nous allons pouvoir officialiser début 2017 l'installation d'un nouvel arboriculteur sur place.

 

En parallèle à ce processus de transmission, nous avons eu l'opportunité de racheter 3 ha de terres attenantes à la ferme. La collecte réalisé à l'automne 2016 a permis, par la mobilisation citoyenne en énergie et financement, de recueillir plus de 20 000 € et remettre ainsi en culture 3ha de friches. Ces derniers serviront dans un premier temps à la culture céréalière des paysans boulangers de la ferme Terre de Liens de Thuronis distante de quelques kilomètres. A terme, elles permettront d'étendre le verger des nouveaux porteurs de projet.