Evènements à venir dans les Pyrénées Orientales, Terre de Liens y sera, et vous ?



Une nouvelle ferme Terre de Liens à Canaules et Argentières (30): Lancement de la collecte pour le maintien de l'un des deux derniers élevages de porcs bio du Gard

Avec Terre de Liens, participez au maintien d'une ferme d'élevage bio à Canaules et Argentières dans le Gard, pour continuer à trouver de bons produits bio, locaux et fermiers : viande de porc, charcuterie, volailles de chair, œufs, ...

 

Cette ferme familiale autrefois viticole a été reconvertie en ferme de culture et d'élevage, et sur 27 hectares, produit du porc, des volailles, ainsi que du fourrage et des céréales pour les alimenter.

En Languedoc Roussillon, entre 2000 et 2010, 30 % des exploitations agricoles ont disparu, sous la pression de l'artificialisation pour des équipements, du marché immobilier de loisir, suite à une absence de transmission notamment.

 

Terre de Liens et les fermiers de la Bauque (Olivier en photo) font donc appel à l'épargne solidaire pour l'achat de ces 27 Ha terres, situées sur les communes de Canaules et Argentières, St Théodorit, Lézan et Boisset Gaujac.

 

Pour soutenir la ferme, vous pouvez d'ores et déjà souscrire des actions en ligne en cliquant sur ce lien.(en précisant que vous souhaitez affecter votre épargne à la ferme de la Bauque).

 

Si vous souhaitez manifester votre soutien en parlant de Terre de Liens aux côtés d'Olivier ou Pascale ou en organisant un évènement, vous pouvez contacter l'association régionale :

Terre de Liens Languedoc-Roussillon

09.70.20.31.18 / lr@terredeliens.org 


Le labyrinthe à l'installation agricole

Un porteur de projet en maraîchage en cours d'installation  en Bretagne a eu la bonne idée de partager son parcours à l'installation.  Il nous livre sous la forme d'une infographie,les principales étapes par lesquelles il est passé.

Pour en savoir plus sur son parcours, les étapes représentées ci-contre et les sigles qui y figurent, vous pourrez trouver plus d'infos par ici.


A Villelongue dels Monts, les  panneaux  photovoltaïques sont en place !

Au printemps 2018, Terre de Liens devient propriétaire des terres et des bâtiments agricoles d'élevage à Villelongue dels Monts. Convaincus que la question de la transition énergétique  est étroitement liée à la question agricole, nous nous sommes associés à la coopérative citoyenne d'énergie locale Catenr pour la mise en place de 60m² de toiture photovoltaïque (9kWc) sur les bâtiments d'élevage de la ferme.

 Infos et participation toujours possible sur le site de Catenr.



Jusqu'ici tout va bien ? Rapport du ministère de l'agriculture sur l'évolution de l'agriculture française

Quelques éléments pour mieux comprendre la situation de l'agriculture en France, on retiendra :
  • Une disparition des fermes moins rapide que sur la dernière période (2006-2010) : 11% de moins qu'en 2010, soit 440 000 exploitations agricoles ; une tendance plus forte sur les fermes d'élevage (-15%).
  • ...La SAU moyenne / ferme continue de grimper : 63 ha contre 55 ha en 2010
  • 4/10 exploitations = formes sociétaires ; le ratio grimpe à 7 ou 8 pour les grandes et très grandes exploitations (TGE) ; les exploitations individuelles continuent de reculer
  • Les TGE représentent + d'1/3 de la surface agricole (36% de la SAU), pour 38% des emplois
  • Les petites exploitations représentent 7% de la SAU française, pour 12% des emplois
  • 1/5 des terres agricoles cultivées par des agris qui en ont la propriété (baisse de 3% par rapport à 2010)

Télécharger
Rapport Agreste juillet 2018
Agreste_072018 (1).pdf
Document Adobe Acrobat 1.4 MB

Sortie du guide "Trouver une terre pour son projet agricole"

Le guide méthodologique historique de Terre de Liens, référence sur l’accès collectif et solidaire au foncier agricole, fait peau neuve !


A Cardet (30), une fermière prend désormais soin des poules.

Janick qui avait porté le projet de cette ferme et y avait installé les fameux poulaillers ronds est parti s'installer en Cévennes. Nous lui souhaitons le meilleur pour ses futurs projets.
Christine  (en photo) est donc arrivée en mai, après plusieurs mois de présence active auprès de Janick, et a repris l'élevage des poules pondeuses sous le nom de Poulailler du Papé Louis. Elle a d'autres projets qui doivent mûrir et être testés, pour lesquels elle a créé le Jardin de l'Oie. Nous souhaitons à Christine la bienvenue et la pleine réussite de ses entreprises.‌


Combien de paysans installés et de terres préservées sur ma commune si nous relocalisions notre alimentation ?

Début de réponse avec :

le Convertisseur Terre de Liens !

Partagez !