La future PAC (Politique Agricole Commune) Européenne, ça nous concerne ?

Terre de Liens est membre de la plateforme "Pour une autre Pac", plateforme française d'inter‐organisations constituant un espace commun de réflexion et d’action, en vue de la refonte de la PAC post 2020.

Constats, propositions, solutions sur le site Pour une autre PAC.

Tu ne comprends rien à la PAC et tu te demandes pourquoi il faut tabler sur les paysan.nes ? Nicolas Meyrieux t’explique tout !




En 2019, adhérez !

Illustration Claire Robert

adhérer c'est renforcer notre autonomie financière, notre poids politique et notre légitimité

 

adhérer c'est avoir une voix, un vote et faire vivre la démocratie dans l'association

 

adhérer permet de soutenir les bénévoles qui agissent sur le terrain

 

adhérer c'est reconnaître le travail de l'association et lui donner les moyens de continuer


L'adhésion pour les personnes physique est fixée à 20€ et 50€ pour les personnes morales.

Il est possible d'adhérer à prix libre selon vos possibilités.

 

Terre de Liens Languedoc Roussillon est une association à but non lucratif, remplissant les conditions générales du code général des impôts ouvrant droit à réduction fiscale. Aussi, pour toute adhésion vous pouvez solliciter un reçu fiscal pour effectuer une déduction à hauteur de 66% de vos impôts.Ainsi une adhésion à 100€ ne vous coûtera que 34€après réduction fiscale. Attention uniquement possible en cas d'adhésion via  le bulletin papier ci dessous.

 

Adhérez en ligne

ou en imprimant le  bulletin d'adhésion ci dessous à renvoyer avec votre règlement d'adhésion

Terre de Liens Languedoc-Roussillon

25, rue Croix Haute - 30170 St Hippolyte du Fort

Télécharger
BI 2019.pdf
Document Adobe Acrobat 1.7 MB

Plaidoyer pour une loi contre l'artificialisation des terres (AGTER et TdL)


Ouverture de la boutique paysanne La Borieta à Carcassonne !

"La Borieta" première boutique dans l'Aude du réseau boutique paysanne ouvrira ses portes mardi 26 février à Carcassone. La boutique réunit une vingtaine de producteurs, vous y retrouverez notamment les produits de deux fermes Terre de Liens : les fruits de Noé (ferme d'Echausse) et le pain d'Alexandra et Didier (ferme de Thuronis)



L’Agora du Biterrois a rencontré André Robinet, le président de l’association régionale.

L’Agora du Biterrois : Qu’est-ce que Terre de Liens ?

André Robinet : Au départ, c’est un mouvement associatif, créé il y a quinze ans, qui veut :

– acquérir des terres agricoles pour éviter leur disparition et les préserver à long terme

– les louer à des agriculteurs, souvent des paysans sans terre ou sans moyens financiers pour en acquérir, et qui y pratiqueront une production biologique ou paysanne

– inventer de nouvelles réponses à la crise du foncier agricole et réunir citoyens, décideurs et acteurs agricoles autour de ces perspectives

Comment faites-vous pour acquérir des terres ?

Il faut des capitaux. Et une simple association manque de moyens. Donc le mouvement a créé une société Foncière spécialisée. Elle fait appel à l’épargne publique sous le contrôle de l’Autorité des Marchés Financiers. Les gens qui y placent leur épargne bénéficient d’un avantage fiscal. Une fois qu’une ferme est achetée par La Foncière, celle-ci la gère en tant que propriétaire : établit le bail, gère les locations, entretient les bâtiments, suit l’évolution des projets…Terre de liens a aussi créé une Fondation qui peut recevoir des dons et legs.

Comment êtes-vous organisés localement ?

Nous avons une association régionale qui correspond au territoire du Languedoc-Roussillon. Nous nous rapprochons de celle de Midi-Pyrénées pour faire vivre une entité « Occitanie ». Au total, cela représente entre 4 et 500 personnes. Mais ces échelles régionales sont trop vastes pour une vraie vie associative locale. Nous voulons donc faire vivre des groupes plus locaux à une échelle départementale ou même « petite région » ou bien encore « intercommunalités ». Là, tout est affaire de volontés et de circonstances locales. Pourquoi pas un groupe à créer dans le biterrois ?

Comment faire pour cela ?

Je recommande aux personnes intéressées d’aller voir notre site web qui est très documenté : terredeliens.org

Puis elles peuvent prendre contact avec notre siège par tél au 09 70 20 31 18 ou par mail en envoyant un message à lr@terredeliens.org    Nous les recontacterons pour voir si on peut organiser une première rencontre sur place et, pourquoi pas, faire vivre un groupe local.

Vous avez des projets dans le biterrois ?

Oui, plusieurs sont à l’étude actuellement. Je citerai Capestang, Vendres et La Tour sur Orb.

De quoi s’agit-il ?

A Capestang, commune de quasi monoculture viticole, la mairie a sollicité Terre de Liens pour favoriser l’émergence de projets agricoles nouveaux dont la production serait commercialisée en vente directe ou en circuits de distribution locaux. Cela passe par une analyse des potentialités et un  dialogue avec les propriétaires de terres non utilisées. Des perspectives concrètes se dessinent.

A Vendres, un domaine de plus de 50 ha est à vendre, Terre de Liens a été sollicitée pour l’acquérir et le redistribuer ensuite par location à des agriculteurs qui s’installeraient ou qui sont déjà installés mais à l’étroit dans leurs surfaces actuelles. Les bâtiments seraient utilisés en partie pour l’agriculture et en partie pour d’autres projets. Ce dossier est en cours d’étude.

A  La Tour sur Orb, nous travaillons à la sauvegarde et à la transmission d’une ferme paysanne de maraîchage et d’arboriculture fruitière (aviculture et apiculture sont envisagées également). Le cédant part à la retraite. Il y a une famille de repreneurs très intéressés et compétents, mais sans moyens financiers pour acheter terres et bâtiment. Nous avons donc candidaté auprès de la Safer pour acquérir ce bien et leur louer ensuite.



Avec Agathe et Ramzy, à la Tour sur Orb (34), en route vers une troisième acquisition dans l'Hérault

Le Farm'Club
Le Farm'Club

TDL LR connaît depuis plusieurs années Agathe et Ramzy, maraîchers sans terre. Ils ont trouvé, au fil des dernières années, des terrains à cultiver ici ou là, ce qu’ils ont fait au prix de beaucoup de temps perdu en déplacements et de difficultés pratiques pour leur vie familiale. Courant 2018, ils ont trouvé une opportunité  à  La Tour sur Orb. 

Un groupe local d’adhérents de TDL s'est créé en novembre 2018 et à mobiliser de nombreuses ressources pour arriver à présenter le projet d’acquisition (une maison + 5ha de terres) à la Foncière TDL fin janvier.

Nous sommes à présent à mi chemin pour valider cette acquisition. Les prochaines étapes sont : le bouclage du projet à présenter à la Foncière Terre de Liens, la préparation de la campagnes de financement et  et bien plus encore ! Nous nous inviterions à rejoindre le Farm'Club de la ferme du Canalet !


Une nouvelle ferme Terre de Liens à Canaules et Argentières : Lancement de la collecte pour le maintien de l'un des deux derniers élevages de porcs bio du Gard

Avec Terre de Liens, participez au maintien d'une ferme d'élevage bio à Canaules et Argentières dans le Gard, pour continuer à trouver de bons produits bio, locaux et fermiers : viande de porc, charcuterie, volailles de chair, œufs, ...

 

Cette ferme familiale autrefois viticole a été reconvertie en ferme de culture et d'élevage, et sur 27 hectares, produit du porc, des volailles, ainsi que du fourrage et des céréales pour les alimenter.

En Languedoc Roussillon, entre 2000 et 2010, 30 % des exploitations agricoles ont disparu, sous la pression de l'artificialisation pour des équipements, du marché immobilier de loisir, suite à une absence de transmission notamment.

 

Terre de Liens et les fermiers de la Bauque (Olivier en photo) font donc appel à l'épargne solidaire pour l'achat de ces 27 Ha terres, situées sur les communes de Canaules et Argentières, St Théodorit, Lézan et Boisset Gaujac.

 

Pour soutenir la ferme, vous pouvez d'ores et déjà souscrire des actions en ligne en cliquant sur ce lien.(en précisant que vous souhaitez affecter votre épargne à la ferme de la Bauque).

 

Si vous souhaitez manifester votre soutien en parlant de Terre de Liens aux côtés d'Olivier ou Pascale ou en organisant un évènement, vous pouvez contacter l'association régionale :

Terre de Liens Languedoc-Roussillon

09.70.20.31.18 / lr@terredeliens.org 


Combien de paysans installés et de terres préservées sur ma commune si nous relocalisions notre alimentation ?

Début de réponse avec :

le Convertisseur Terre de Liens !


J'aimerais bien faire quelque chose pour soutenir des projets bio, mais quoi ?... Devenez accueillants avec Terre de Liens Languedoc Roussillon !

 Chez Terre de Liens, ce sont des bénévoles, parce qu'ils habitent un territoire,  qui accueillent les porteurs de projets en recherche de terres ou les propriétaires qui voudraient soutenir un projet bio. Rien de bien compliquer : il suffit d' écouter avant tout.

Envie de monter à bord pour "faire "?

pour les départements 30,34 et 48 contact Valérie Pommet 09 70 20 81 18

pour les départements 11 et 66 contact Simon Moliner 07 82 27 18 74

 

Plus de 200 accueils réalisés en 2018, 25 projets qui font l'objet d'un accompagnement poussés, 1 collecte pour acquisition par Terre de Liens qui s'ouvre à La Bauque dans le Gard et plusieurs dossiers en cours de montage pour des possibles acquisitions en 2019.... et tout cela commence par un primo accueil.


Jusqu'ici tout va bien ? Rapport du ministère de l'agriculture sur l'évolution de l'agriculture française

Quelques éléments pour mieux comprendre la situation de l'agriculture en France, on retiendra :
  • Une disparition des fermes moins rapide que sur la dernière période (2006-2010) : 11% de moins qu'en 2010, soit 440 000 exploitations agricoles ; une tendance plus forte sur les fermes d'élevage (-15%).
  • ...La SAU moyenne / ferme continue de grimper : 63 ha contre 55 ha en 2010
  • 4/10 exploitations = formes sociétaires ; le ratio grimpe à 7 ou 8 pour les grandes et très grandes exploitations (TGE) ; les exploitations individuelles continuent de reculer
  • Les TGE représentent + d'1/3 de la surface agricole (36% de la SAU), pour 38% des emplois
  • Les petites exploitations représentent 7% de la SAU française, pour 12% des emplois
  • 1/5 des terres agricoles cultivées par des agris qui en ont la propriété (baisse de 3% par rapport à 2010)

Télécharger
Rapport Agreste juillet 2018
Agreste_072018 (1).pdf
Document Adobe Acrobat 1.4 MB

Sortie du guide "Trouver une terre pour son projet agricole"

Le guide méthodologique historique de Terre de Liens, référence sur l’accès collectif et solidaire au foncier agricole, fait peau neuve !


Partagez !