Assemblée Générale et Engagement Citoyen

Notre Assemblée Générale du 14 avril, a porté autour de l'engagement citoyen pour la protection des terres agricoles et l’accès solidaire au foncier.

15 bénévoles ont témoigné de leur engagement : participation à des commissions de travail thématiques locales ou nationales, sensibilisation des citoyens, organisation d'événements,  travail avec les élus du territoire, aide à la gestion de l’association, accompagnement des porteurs de projets puis des fermiers installés, actions de collecte, journées portes ouvertes, etc...

En chiffre :

>  184 porteurs de projets accueillis

> 73 porteurs de projet accompagnés

> 11 offres de foncier accompagnées

> 18 collectivités sensibilisées et ou accompagnées

> 878 citoyens solidaires engagés avec Terre de Liens en Languedoc-Roussillon

> 70 membres actifs

> 492 000 euros de finances solidaires mobilisés

> Notre premier documentaire ! "Revenons à nos moutons"

> 12 fermes qui prospèrent

Retrouver l'intégralité du rapport d'activité en cliquant ici

Télécharger
Téléchargez le rapport d'activités
Rapport d'activités 2017 VF.pdf
Document Adobe Acrobat 1.9 MB

A Villelongue dels Monts, adoptez un panneau photovoltaïque !

Au printemps 2018, Terre de Liens devient propriétaire des terres et des bâtiments agricoles d'élevage à Villelongue dels Monts. Nous sommes convaincus que la question de la transition énergétique  est étroitement liée à la question agricole et nous associons ainsi à la coopérative citoyenne d'énergie locale Catenr pour la mise en place de 60m² de toiture photovoltaïque (9kWc) sur les bâtiments d'élevage de la ferme. Catenr lance une campagne de financement citoyen sous forme de compte courants associés rémunérés pour collecter les 18 000 € nécessaire au projet.

 

Infos, conditions et participation sur le site de Catenr.

Parlez en autour de vous , merci !

 

Pourquoi Terre de Liens fait appel à Catenr ?

En tant que propriétaire "atypique", nous souhaitons gérer les fermes en vue de garantir au mieux un outil de travail efficace et autonome et des lieux de vie digne pour les paysans locataires des fermes Terre de Liens.
Partout en France, nous sommes engagés dans la"gestion de bâti" notre volonté est sur nos fermes de faire appel à des structures et artisans locaux et de mettre en place des solutions qui prennent en compte la question environnementale (phytoépuration, eco rénovation, chaudière à bois...).La production d'énergie sur les fermes en lien avec des coopératives citoyennes est un nouveau champ que nous souhaitons explorer et c'est tout naturellement que nous faisons appel à l’expérience de Catenr pour cette première dans les Pyrénées Orientales !



Acquisition collective et citoyenne de la bergerie deVillelongue dels Monts (66) par le mouvement Terre de Liens.

Depuis le 6 avril dernier, la bergerie de Villelongue dels Monts au pied du massif des Albères entre

Céret et Argelès sur Mer est devenue officiellement la 155 ème ferme du mouvement citoyen Terre de

Liens. Pour les cédants, André et Roger, ainsi que pour les citoyens locaux, c'est la garantie de voir

encore pour longtemps des brebis pâturer dans les Albères. Pour Didier, le nouvel éleveur, c'est la

possibilité de s'installer en douceur et de faire évoluer progressivement la ferme vers un modèle qui

lui tient à coeur : le passage an agriculture biologique et la vente d'agneaux en circuits courts.

 

La finance solidaire au service de la transmission d'une ferme entre générations

L'acquisition de la ferme par Terre de Liens a été rendue possible par l'engagement bénévole autour du

projet et la collecte de près de 200 000 € d'épargne citoyenne.Tout citoyen peut devenir actionnaire de

la Foncière Terre de Liens dont le capital sert à acheter des fermes qui sont louées à des paysans engagés

dans une agriculture biologique et à taille humaine. L'engagement de Terre de Liens est de maintenir à

long terme l'activité agricole sur ces fermes.

Au premier janvier 2018, Terre de Liens représente plus de 13 500 actionnaires solidaires et 65M d'Euros de

capital.

 

Quelle agriculture désirons nous ?

Au coté coté de Terre de Liens, Didier s'engage à faire vivre le modèle « ancestral » qui lui est

transmis : une autonomie alimentaire pour les animaux assurée par des cultures fourragères locales et des

brebis qui se nourrissent toute l'année en extérieur dans les vignes, vergers et communaux avant de

monter ensuite en estive dans les Albères et en Cerdagne. Les brebis et le pastoralisme ont aujourd’hui

quasiment disparu du secteur des Albères, nous sommes heureux que cette acquisition contribue à

maintenir cette activité.

Et les adapter aux enjeux de l'agriculture de demain : maintien d'une ferme à taille humaine, passage

en bio et développement progressif de la vente d'agneaux en circuits-courts, partenariat avec le

Conservatoire des Espaces Naturels autour d'une gestion durable des berges du Tech...

Didier a également à coeur d'ouvrir la ferme aux habitants et aux familles pour faire connaître son métier.

 

Plus de de deux ans de mobilisation locale pour faire aboutir ce projet... et ce n'est pas fini !

La dynamique locale et la prise en main par les citoyens de la préservation des terres agricoles est au

coeur de Terre de Liens. Depuis deux ans, nous accompagnons le projet de transmission et avons

notamment organisé 6 mois une campagne de collecte d'épargne faite de conférences, de débats, de

projections du film documentaire Revenons à nos moutons! Qui parle de cette transmission...

Les projets ne manquent pas sur la ferme : mise en place d'une fête locale de la transhumance,

installation avec la coopérative citoyenne Catenr d'une toiture photovoltaïque pour lequel une campagne

de financement solidaire est également lancée, développement de la production de fourrages bio en vue

de créer un second emploi sur la ferme...

Nous pouvons, sur nos territoires, orienter notre action et notre épargne vers des projets qui servent

l’intérêt général.Terre de Liens souhaite (re)questionner la place de l'agriculture et encourager cette

prise de conscience collective : il est possible et désirable de protéger et gérer les terres agricoles

différemment en vue de maintenir notre capacité à produire localement des aliments de qualité et

nourrir ainsi les habitants d'un territoire tout en respectant le vivant.

 

Contact:

Terre de Liens Languedoc Roussillon terredelienslr.fr / 09 70 20 31 18

Terre de Liens national : terredeliens.org

Bergerie de Villelongue dels Monts : Bergerie-dels-monts.fr


Combien de paysans installés et de terres préservées sur ma commune si nous relocalisions notre alimentation ?

Début de réponse avec :

le Convertisseur Terre de Liens !


Partagez !


La tragédie des communs est un mythe

Retour sur l'histoire des Communs à travers une analyse du CNRS publiée par Libération; 

"La propriété commune d’une ressource conduit nécessairement à la ruine de celle-ci, concluait en 1968 un biologiste dans la revue Science. Son article, « La tragédie des communs », a façonné les raisonnements économiques et politiques de ces dernières décennies. L’historien Fabien Locher nous expose les enjeux de ce débat et en souligne les limites dans le cadre d’une pensée de l’environnement."

 

lien vers l'article


Partagez !



Jusqu'ici tout va bien ?

Les chiffres de la MSA (Mutuelle Sociale Agricole ) sur le solde net de départ d'agriculteurs en France en 2016 ont paru : - 5788 ! Le résumé de la France Agricole

 

Sur le revenu des agriculteurs, la MSA avance des chiffres alarmants dans un rapport de mai 2017. À l'issue de son assemblée générale en juin, elle explique que 50 % des agriculteurs n'auraient pas gagné plus de 350 € par mois en 2016.

 

Quant à l’artificialisation des terres agricoles, elle repart de plus belle, Les surfaces bétonnées ont fait un bond de 20,2 % en 2016 révèle le dernier rapport de la Fédération nationale des Safer.

"Le verdict est sans appel : la lutte contre le grignotage des terres agricoles en France est un échec"

 

Autant de raison de se retrousser les manches, d'agir à la mesure de ces moyens et d'adhérer à Terre de Liens !